Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 janvier 2017

mhum mhum

Jour de soldes, 15H :


Juste 10 secondes après avoir validé mon panier soldes sur Zalando. (Et budget sensé être déjà clôturé, par conséquent.)
Je repère une super veste noire : « Une pièce maitresse, un intemporel dans le dressing « dixit Christina the queen of shopping . Bref un truc trop beau, mais qui coute un bras, même en soldes.
Je commence à chercher de bonnes raisons de reconsidérer, le fameux budget, et ça commence à me prendre la tête.
Je suis héroïque, « clap «, comme le son d’une baffe, en refermant le clapet de mon Mac.


jour de soldes,20H :


- Grosse journée, hein je sais … tu rentres tard
- mhum, crevé
- Tu veux des crêpes en dessert ? je me suis dit que tu trouverais ça cool
- mhum, c’est cool
- En fait « mhum », ça veut dire oui
- mhum, mouais trop bonnes tes crêpes


jour de soldes, 23H :


« mhum », ça veut dire oui, donc


Devant la télé, sur le canapé, enrubannée dans mon plaid je joue aux échecs, face à face avec mon ordi, parce que c’est rugby et Narbonne, en même temps à la TV, donc pas le choix…
Score : le mien est pitoyable, car je ne cesse de penser à cette veste, et donc ne me concentre pas sur la partie. En plus, j’ai regardé la météo, il va faire super froid, j’en aurais besoin, de cet « intemporel du dressing ». Argument, pas terrible, certes, mais argument quand même.
Bon je vais la revoir, juste la revoir un petit peu….Oh purée, son prix vient de rebaisser. -60%, écrit en rouge, plus que 2 en stock. Derrière la vitre de l’écran : ça ressemble à un compte à rebours de jouet d’enfant gâté.
Score de Narbonne remonte :
- t’as vu cette veste, l@ sur Zalando, super belle hein ???!!!!
- mhum
- -60% en plus …( petit soupire), trop trop bonne affaire
- mhum
- Je vais sans doute l’acheter
- mhum, hein quoi, tu m’as parlé ?
- mhum - mhum


mhum - mhum, par contre ça veut dire non.

X.jpg

21:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

01 janvier 2017

courage

La journée d’un premier janvier pourrait faire à peu près ça :
Une journée sans vraiment de suspens.
13H en corps en pyjama à comater sur le canapé en regardant la TV, d’un air dubitatif, ceux qui vont se baigner dans la mer en maillot mais avec un bonnet.
J ‘ai dans mon champ de vision, le sapin à la limite de l’agonie, et soupire….
Je sais ….il va bientôt falloir que je rassemble tout mon courage pour ranger tout ça. Un jour prochain.
C’est demain, que les choses dites sérieuses recommenceront, commun lundi.
Pas aujourd’hui. Ménagère désactivée.
Aujourd’hui, je ne veux rien à devoir faire, à part délicieusement glandouiller dans la maison. Au chaud sous un plaid, laisser les rayons du soleil taper sur le carreau. Je gère ma crise de flemingite aigue, en mode net-planeur. Etre crevée, juste parce que je l’ai décidé.
Je me dis que c’est cool d’avoir fêté le réveillon tout en douceur cette année, en amoureux rien que nous 2, et à 2 à l’heure. Des chandelles avec le repas, des bulles, et un peu de paillettes dans les yeux.
J’ai une pensée émue pour tous ceux qui cette nuit ont promis de ne plus jamais boire d’alcool, le visage au-dessus de la cuvette des toilettes. Et qui ont en ce moment doivent avoir très mal aux cheveux, mais sans l’avoir tout à fait vraiment décidé…
Courage.

Unknown.jpg

15:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

21 décembre 2016

Noel

Je pense n’avoir rien oublié ce matin au supermarché, enfin si j’ai oublié un truc mais je ne sais pas encore quoi, juste une intuition.

Surprise le 24, donc. Jour, où je vais préparer le repas de réveillon. J’espère que mon oubli ne sera pas un élément essentiel, celui qui m’obligerai à prendre la voiture pour aller au supermarché, me mêler au flot des clients stressés comme moi…

Une malédiction ? Le fait d’oublier, régulièrement, de noter LE truc sur la liste des courses

Cette année, c’est mon tour de recevoir la famille, et j’adore ça.

Au fur et à mesure des années j’ai acquis de la pratique. Un peu plus efficace, rodée, mais pas du tout blasée. Et bien sûr, toujours un peu angoissée quant au timing de samedi.

Je vais jouer à la dinette pour de vrai, pour de bon, pour de beau.

Du moins je ferai de mon mieux, comme à chaque fois. Et j’adore ça.

Menu et chronologie de la performance aimantés sur la porte du réfrigérateur.

Les ingrédients sont rangés, au garde à vous dans placard, frigo et congélo.

Le cahier de recettes déjà à portée de main, au-dessus du plan de travail

Je suis en mode rouge, vert, et doré depuis une semaine.

Toutefois, une dernière mission attend d’ici samedi : acheter cadeaux belle-mère et belle sœur…

Déjà, je suis rassurée, mon 1er défi est réussi : garder un sapin de Noel debout pendant 3 semaines, avec un chiot de 4 mois dans la maison.

Parfois ma vie ressemble à un dessiner animé, surtout quand je cours après ma chienne sur le parquet du salon, pour essayer de choper le père Noel en peluche qui agonise dans sa gueule. Nous sommes ridicules toutes les 2.

J’ai hâte d’être samedi, même si cette année nous serons un peu moins nombreux que d’habitude. A minuit j’enverrai plein de gros bisous à mon fils.

En attendant samedi je vous souhaite à tous de très belles fêtes de fin d’années et un joyaux noël qui scintille.

DSCN0683.jpg

18:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

08 décembre 2016

Cyrus

7H du matin :

j’ai ouvert la porte du couloir qui mène à la salle à manger 

La première chose que j’ai vue :

Le grand panier vide de mon chien.

Pas de Cyrus à caresser, à qui dire bonjour ce matin.

Pas de Cyrus montant la garde dans le jardin,

Très souvent durant la journée, je jette un œil par la fenêtre. A 4 mois il est tombé dans la piscine. C’est un réflexe que j’ai acquis très vite depuis 10 ans, je suis rassurée, il est là, je le vois, jamais très loin de moi.

De toute façon il était frileux, c’est dedans près de moi que mon gros chours était le mieux

Mais plus jamais, depuis ce matin

Derrière la vitre de la fenêtre, c’est lui que je contemplais,

parce que mon chours a toujours été majestueux, coucher à poser comme un sphinx,

Jamais très loin de nous 4.

Quand on pique niquait, Cyrus se plaçait sur un rocher, et se prenait pour notre garde du corps. On aurait dit un mirador.

Il faut savoir que Cyrus, nous a même suivi à l’arrière d’un pédalo en plein milieu du lac de Matemale…Ce chien a accompagné l’enfance de Guillaume et Charlotte. Sur presque toutes nos photos de vacances, il est là présent. Toujours à nos côtés.

Mais depuis ce matin, je réalise que toute ça, c’est fini

Cyrus n’était pas là ce matin,

Il a accompagné toutes nos joies et nos chagrins

Notre grand chagrin depuis ce matin

IMG_0627.jpg

19:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

23 novembre 2016

dernière mise à jour

C’est une épreuve pour mon égo, de me rendre compte, qu’après 3H de sport hebdomadaires, le masque qui fait briller les cheveux, le brushing, un peu de fond de teint, un trait de crayon noir, du mascara et du blush, ça ne suffit plus à maquiller certaines traces du temps, et les instants de mélancolie.
Que faire face à la gravité de la situation, au préjudice moral subi ? inévitablement tôt ou tard la peau, et le corps ne sont plus tendus. L’ensemble du visage, en plus de l’ensemble du tout, se tassent comme de la terre…
Ça existe des avocats qui défendent ton corps face aux lois de la pesanteur ? Impossible de porter plainte contre l’inéducable. Certains consultent, psy et/ou chirurgiens esthétiques, coachs, prof de yoga, ect selon…
Affronter le tain du reflet, ou des photos récentes, peuvent amener une baisse instantanée et violente de sérotonine. L’impuissance face à la situation quant à elle, m’achève, parfois...
c’est terminé je ne m’occupe plus JAMAIS de mettre à jour les photos !

X.jpg

18:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

13 novembre 2016

comme si c 'était vrai

3 murs de la chambre sont occupés par les étagères stockant mes livres. Les pans de cette bibliothèque/chambre à coucher ont pour base les grands formats : Livres voyages, encyclopédies de comics, en plus de ma centaine de BD.
Puis une population, d’environ 500 livres d’espèces différentes et variées, habite les étages supérieurs. La colonie la plus importante est constituée de livres de poche qui s’entassent sur le mur attenant au dressing. Tandis qu’à peine 8 volumes de La Pléiade sont parfaitement garés à côté des Lagarde et Michard, sur le rayon du haut, celui face au lit. Une planche rien que pour eux ! En premier, ce sont les 2 tomes de Maupassant : cadeau de mes parents pour le jour de mes 13 ou 14 ans, je ne sais plus, ça fait longtemps... putain, déjà 30 ans !
Au fur à mesure des années, des figurines de comics et de stars wars ont été conviées sur les rayonnages.
Deadpool , c’est depuis aujourd’hui, le cadeau de mes enfants.
Aucun souci pour mon psy, je n’aime pas Peter Pan, je préfère de loin les méchants.
Pour mon anniversaire, cette année, mon mari m’ a offert une petite chienne, que j’ai baptisé Marvel…
ok pour vieillir, mais à condition de continuer à faire, de temps en temps, comme si ce n’était pas vrai.

DSCN0657.jpg

17:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

29 septembre 2016

CHRONOPOST

De la radio je passe à ma playlist, ras le bol des chanteurs qui chouinent à longueur de couplets. C’est bon, on le sait déjà que la vie c’est trop injuste !C’est systématique, quand je monte le son, j’accélère. C’est tout con, cette envie de changer d’intonation. J’aime bien ma voiture, elle va vite, très vite…cette voiture m’aura, un jour, toute entière.À l’entrée de Moussan, je ralentis, et baisse le volume, c’est systématique.Je suis la ménagère de 44 ans qui rentre juste des courses, et qui n’a pas envie de faire profiter de Marilyn Manson à n’importe qui. Je n’aime pas les répercussions. « Sweat dreams «

J’aime bien faire de mon mieux coté laboratoire cuisine, des fois c’est bon. En fait, organiser bien bon bio, n’est pas chose aisée. J’en fais toujours trop, ou trop consistant. Et ce, depuis des années. Je tente de leur préparer des plats qui rassurent. Et qui ont le gout, à présent, de bons souvenirs, et dont le dessus gratiné ressemble à une couverture.

Des plats qui avalent tout mon temps quand je les prépare. un après-midi ressemblant à une structure.

Les voir manger, me réconforte, je pense. Cette curieuse impression de devoir à tout prix bien les nourrir. Encore un truc vague que je veux compenser, de la culpabilité mal rangée ; un sentiment déplacé, sans doute. Je n’ai pas le courage d’énumérer toutes les fois où j’ai été une bien curieuse mère et épouse. Mais bon, c’est ma façon de bien m’occuper d’eux, de montrer que je les aime ? J’ai le temps maintenant, d’aimer les attendre. Composer mes journées, comme je l’entends, est une chance que je ne veux pas gâcher, enfin pas trop si possible… pas tout à fait .
ma récompense, c’est d’avoir du temps libre pour m’ennuyer à mon rythme, après. « du temps qui dure longtemps, on dirait le suuuuuuuuddddd » ma vie.

smileys-emticones.jpg

18:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

16 septembre 2016

bille en tête

IMG_0690.jpg

IMG_0693.jpg

IMG_0694.jpg

14:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

18 août 2016

into the wild

pourtant, ce n’était pas notre première randonnée :
et comme on commence à prendre de l’âge, on s’est dit :
« bon, on en fait une facile 5 ou 6 KM maxi, une plate ,
certes pas facile à trouver en montagne
mais sur le panneau était inscrit : niveau facile, petit dénivelé ….
pourtant on a le top en chaussures queschua, avec le sac à dos assorti en plus !
pourtant on aime bien ça : marcher dans la nature normalement
pourtant on sait reconnaitre, d’habitude, les petits panneaux jaunes indiquant où tourner
Mais pas aujourd’hui, on s’est trompé….
pourtant : nous les semi pro du mois d’aout et de la rando,
gourdes décathlon accrochée au sac à dos
on a commencé à avoir des doutes sur l’itinéraire emprunté, en croisant des randonneurs, ayant l’air complètement éreinté
Leur regard nous disait : bon courage .
Dans leur groupe, une ado suivait ses parents en ayant l’air de les détester :

he oui, into the wild pas de réseau, et pas de pokémons go,
mais que des vaches et des marcheurs.
à notre décharge les panneaux indiquant la bonne direction doivent mesurer environ 15 cm carrés, pas évident de les remarquer : car occupés à tenir des raisonnements sur le sens de la vie : du genre comment faire un cadeau à son corps en respirant de l'air frais, et pur.
le tout en évitant si possible les bouses de vaches…
he oui, into the wild, on a tendance, aussi, à ne regarder que là où l’on pose les pieds, surtout quand il a plu tout l’ après midi, la veille. dommage pour le paysage .
(Note à moi même : déposer un brevet de raquettes spéciales gadou : j’ai failli perdre une de mes superbes chaussures quechua, celle-ci coincée dans une sorte de vase noire, un mélange de terre, d’eau, et autre substance non identifiée.)
À condition de prendre le bon départ ou de ne pas se faire de noeuds avec les noms catalans des itinéraires indiqués sur le plan, il est, tout à fait possible de passer une journée agréable normalement
mais pas cet après midi …
résultat, après 26400 pas, soit environ 14 km en 4 heures : douleurs diffuses en tout genre, et moral au fond des chaussettes de globe trotteur
quand le pharmacien a vu les ampoules, il a fait : ahhouf , je vous recommande la panoplie : urgo gamme touriste flâneur
et comme j’aime bien faire des cadeaux à mon corps, après l’effort, le réconfort d’une bière à le cerise portant le doux nom de « mort subite « raccord avec l’état de mes talons
à la votre
pour demain on a loué des VTT pour le demie journée….électriques les VTT
faut pas déconner

IMG_0670.jpg

22:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

29 juillet 2016

Pokémon go

je voudrais que quelqu’un invente des balises GPS en forme de pastilles autocollantes de 5 millimètres de diamètre environ.
Des pastilles discrètes à coller sur le porte clés, ou l’une des branches de mes lunettes.
Ces mouchards seraient géo-localisés via une application iphone.
La pièce où se trouvent les objets, qui adorent jouer à cache cache dans la maison avec moi,ne serait plus un mystère.
En gros un service équipé d’une application I phone, ça serait très bien pour ma pince à épiler préférée, aussi tiens!
Ça m’éviterait, aussi, de chercher les clés de la voiture,en râlant et tournant 10 fois en rond dans la maison avec, inlassablement mon vieux chien Cyrus,derrière chacun de mes pas.
En coller, en douce sous la semelle des chaussures de mes ados? meuh non, je ne suis pas de la police, mais juste une mère, pas un instant je n’oserai .… hmm hmmm, pardon j’ai avalé de travers.
bon en attendant, que Cyrus me fasse un croche patte, je me dis que cette appli est une bonne idée, à condition de toujours savoir où est le portable… compliqué, pour moi de le trouver, quand je ne sais pas non plus,où sont mes lunettes.
il existe bien une application Pokémon Go, où les gens vont chasser piktachu et ses copains dans les cimetières ou les places de villages, etc…
Chacun sa quête, après tout...

i,lfél,'tgù.jpg

00:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)