Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 novembre 2016

dernière mise à jour

C’est une épreuve pour mon égo, de me rendre compte, qu’après 3H de sport hebdomadaires, le masque qui fait briller les cheveux, le brushing, un peu de fond de teint, un trait de crayon noir, du mascara et du blush, ça ne suffit plus à maquiller certaines traces du temps, et les instants de mélancolie.
Que faire face à la gravité de la situation, au préjudice moral subi ? inévitablement tôt ou tard la peau, et le corps ne sont plus tendus. L’ensemble du visage, en plus de l’ensemble du tout, se tassent comme de la terre…
Ça existe des avocats qui défendent ton corps face aux lois de la pesanteur ? Impossible de porter plainte contre l’inéducable. Certains consultent, psy et/ou chirurgiens esthétiques, coachs, prof de yoga, ect selon…
Affronter le tain du reflet, ou des photos récentes, peuvent amener une baisse instantanée et violente de sérotonine. L’impuissance face à la situation quant à elle, m’achève, parfois...
c’est terminé je ne m’occupe plus JAMAIS de mettre à jour les photos !

X.jpg

18:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

13 novembre 2016

comme si c 'était vrai

3 murs de la chambre sont occupés par les étagères stockant mes livres. Les pans de cette bibliothèque/chambre à coucher ont pour base les grands formats : Livres voyages, encyclopédies de comics, en plus de ma centaine de BD.
Puis une population, d’environ 500 livres d’espèces différentes et variées, habite les étages supérieurs. La colonie la plus importante est constituée de livres de poche qui s’entassent sur le mur attenant au dressing. Tandis qu’à peine 8 volumes de La Pléiade sont parfaitement garés à côté des Lagarde et Michard, sur le rayon du haut, celui face au lit. Une planche rien que pour eux ! En premier, ce sont les 2 tomes de Maupassant : cadeau de mes parents pour le jour de mes 13 ou 14 ans, je ne sais plus, ça fait longtemps... putain, déjà 30 ans !
Au fur à mesure des années, des figurines de comics et de stars wars ont été conviées sur les rayonnages.
Deadpool , c’est depuis aujourd’hui, le cadeau de mes enfants.
Aucun souci pour mon psy, je n’aime pas Peter Pan, je préfère de loin les méchants.
Pour mon anniversaire, cette année, mon mari m’ a offert une petite chienne, que j’ai baptisé Marvel…
ok pour vieillir, mais à condition de continuer à faire, de temps en temps, comme si ce n’était pas vrai.

DSCN0657.jpg

17:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

29 septembre 2016

CHRONOPOST

De la radio je passe à ma playlist, ras le bol des chanteurs qui chouinent à longueur de couplets. C’est bon, on le sait déjà que la vie c’est trop injuste !C’est systématique, quand je monte le son, j’accélère. C’est tout con, cette envie de changer d’intonation. J’aime bien ma voiture, elle va vite, très vite…cette voiture m’aura, un jour, toute entière.À l’entrée de Moussan, je ralentis, et baisse le volume, c’est systématique.Je suis la ménagère de 44 ans qui rentre juste des courses, et qui n’a pas envie de faire profiter de Marilyn Manson à n’importe qui. Je n’aime pas les répercussions. « Sweat dreams «

J’aime bien faire de mon mieux coté laboratoire cuisine, des fois c’est bon. En fait, organiser bien bon bio, n’est pas chose aisée. J’en fais toujours trop, ou trop consistant. Et ce, depuis des années. Je tente de leur préparer des plats qui rassurent. Et qui ont le gout, à présent, de bons souvenirs, et dont le dessus gratiné ressemble à une couverture.

Des plats qui avalent tout mon temps quand je les prépare. un après-midi ressemblant à une structure.

Les voir manger, me réconforte, je pense. Cette curieuse impression de devoir à tout prix bien les nourrir. Encore un truc vague que je veux compenser, de la culpabilité mal rangée ; un sentiment déplacé, sans doute. Je n’ai pas le courage d’énumérer toutes les fois où j’ai été une bien curieuse mère et épouse. Mais bon, c’est ma façon de bien m’occuper d’eux, de montrer que je les aime ? J’ai le temps maintenant, d’aimer les attendre. Composer mes journées, comme je l’entends, est une chance que je ne veux pas gâcher, enfin pas trop si possible… pas tout à fait .
ma récompense, c’est d’avoir du temps libre pour m’ennuyer à mon rythme, après. « du temps qui dure longtemps, on dirait le suuuuuuuuddddd » ma vie.

smileys-emticones.jpg

18:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

16 septembre 2016

bille en tête

IMG_0690.jpg

IMG_0693.jpg

IMG_0694.jpg

14:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

18 août 2016

into the wild

pourtant, ce n’était pas notre première randonnée :
et comme on commence à prendre de l’âge, on s’est dit :
« bon, on en fait une facile 5 ou 6 KM maxi, une plate ,
certes pas facile à trouver en montagne
mais sur le panneau était inscrit : niveau facile, petit dénivelé ….
pourtant on a le top en chaussures queschua, avec le sac à dos assorti en plus !
pourtant on aime bien ça : marcher dans la nature normalement
pourtant on sait reconnaitre, d’habitude, les petits panneaux jaunes indiquant où tourner
Mais pas aujourd’hui, on s’est trompé….
pourtant : nous les semi pro du mois d’aout et de la rando,
gourdes décathlon accrochée au sac à dos
on a commencé à avoir des doutes sur l’itinéraire emprunté, en croisant des randonneurs, ayant l’air complètement éreinté
Leur regard nous disait : bon courage .
Dans leur groupe, une ado suivait ses parents en ayant l’air de les détester :

he oui, into the wild pas de réseau, et pas de pokémons go,
mais que des vaches et des marcheurs.
à notre décharge les panneaux indiquant la bonne direction doivent mesurer environ 15 cm carrés, pas évident de les remarquer : car occupés à tenir des raisonnements sur le sens de la vie : du genre comment faire un cadeau à son corps en respirant de l'air frais, et pur.
le tout en évitant si possible les bouses de vaches…
he oui, into the wild, on a tendance, aussi, à ne regarder que là où l’on pose les pieds, surtout quand il a plu tout l’ après midi, la veille. dommage pour le paysage .
(Note à moi même : déposer un brevet de raquettes spéciales gadou : j’ai failli perdre une de mes superbes chaussures quechua, celle-ci coincée dans une sorte de vase noire, un mélange de terre, d’eau, et autre substance non identifiée.)
À condition de prendre le bon départ ou de ne pas se faire de noeuds avec les noms catalans des itinéraires indiqués sur le plan, il est, tout à fait possible de passer une journée agréable normalement
mais pas cet après midi …
résultat, après 26400 pas, soit environ 14 km en 4 heures : douleurs diffuses en tout genre, et moral au fond des chaussettes de globe trotteur
quand le pharmacien a vu les ampoules, il a fait : ahhouf , je vous recommande la panoplie : urgo gamme touriste flâneur
et comme j’aime bien faire des cadeaux à mon corps, après l’effort, le réconfort d’une bière à le cerise portant le doux nom de « mort subite « raccord avec l’état de mes talons
à la votre
pour demain on a loué des VTT pour le demie journée….électriques les VTT
faut pas déconner

IMG_0670.jpg

22:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

29 juillet 2016

Pokémon go

je voudrais que quelqu’un invente des balises GPS en forme de pastilles autocollantes de 5 millimètres de diamètre environ.
Des pastilles discrètes à coller sur le porte clés, ou l’une des branches de mes lunettes.
Ces mouchards seraient géo-localisés via une application iphone.
La pièce où se trouvent les objets, qui adorent jouer à cache cache dans la maison avec moi,ne serait plus un mystère.
En gros un service équipé d’une application I phone, ça serait très bien pour ma pince à épiler préférée, aussi tiens!
Ça m’éviterait, aussi, de chercher les clés de la voiture,en râlant et tournant 10 fois en rond dans la maison avec, inlassablement mon vieux chien Cyrus,derrière chacun de mes pas.
En coller, en douce sous la semelle des chaussures de mes ados? meuh non, je ne suis pas de la police, mais juste une mère, pas un instant je n’oserai .… hmm hmmm, pardon j’ai avalé de travers.
bon en attendant, que Cyrus me fasse un croche patte, je me dis que cette appli est une bonne idée, à condition de toujours savoir où est le portable… compliqué, pour moi de le trouver, quand je ne sais pas non plus,où sont mes lunettes.
il existe bien une application Pokémon Go, où les gens vont chasser piktachu et ses copains dans les cimetières ou les places de villages, etc…
Chacun sa quête, après tout...

i,lfél,'tgù.jpg

00:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

23 juillet 2016

je crois que c'était une pompe à eau à la base

DSCN0443.jpg

DSCN0442.jpg

DSCN0435.jpg

18:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

19 juillet 2016

pistache chocolat

c’est à cause d’elle qu’il m’ arrive, de me sentir très malheureuse parfois, souvent,selon…
faible, en corps fragile pour l’affronter, la maitriser
elle me rend le soir visite
parfois, souvent,selon…
bien sur ne m’oublie pas
je voudrais tant qu’elle me quitte
ma crise de boulimie, sur la conscience également un poids
au cornetto pistache chocolat, je ne saurais résister
c’est à cause d’elle que mon panier ZALANDO,
je n’ai pas encore validé
c’est quand arrive le dernier bout du cornetto pistache chocolat
que je me sens , vraiment 5 minutes,épanouie
tant pis pour moi, insaisissable volonté
à présent culpabilité infinie…
pour mon régime il s’agit d’une infamie
et voilà, que demain à 9h du matin je vais aller marcher 1 heure dans la méditerranée
19° degrés, l’eau
je viens de vérifier
ma gourmandise est l’une de mes punitions préférées ….
si au moins le rosé pamplemousse n’était pas, lui aussi,
si bon…
parfois, souvent,selon

fzrgyt,y,iu§loè.jpg

21:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

01 mai 2016

LA VIE 2.O

la vie 2.O
 
ding du micro ondes les carottes sont cuites
l’alarme du lave vaisselle me signale que je vais bientôt avoir mal au dos, à croire que les cuisinistes n’ont toujours pas compris que ce n’est pas pratique de se plier en 2.
bip bip ??? C’est lequel celui là? Ah oui le sèche linge ! combien de cadavres de chaussettes célibataires vais je retrouver après avoir fait la fête à plein tambour cette nuit ?
celui qui me fait le plus stresser, c’est le « tip tip tip « de l’acty-free, un son ressemblant à un détonateur de bombe tout pareil que dans James Bond
tiens un peu de harpe: sms de Charlotte qui ne rentre pas manger. Bon ben, moi qui n’aime pas trop les carottes…
sentir les veines du poignet le vibreur de mon bracelet connecté :je n’ai pas en corps assez brulé de calories. je suis en mode Tamagotchi
Le son improbable de Facebook m’indique des trucs écrits en trop petit sur mon iPhone
vais je avoir le courage d’ouvrir ma boite mail ce matin? Marmiton va me conseiller de cuisiner des trucs avec des ingrédients introuvables à Carrefour drive sur internet. Sans compter le reste des mails dont l’unique objet est de rendre attractif le comment se ruiner.com, hein?
il parait que c’est pire pour ceux qui vont piailler sur tweeter, c’est vraiment aussi obligé la vie 2.0?
 

12:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

30 avril 2016

un quinquénat

je ne vais pas regretter de 

régulièrement rassembler tout ma patience et mes forces pour garder mon calme face à certains clients

la sonnerie du standard

de n’avoir quasiment que de la fatigue sur le dos en rentrant chez moi 

de me lever beaucoup trop tôt 5 jours par semaine : mes futurs ex collègues ont intégré assez tôt qu’il ne fallait SURTOUT pas me donner des infos importantes entre 8h et 9h du matin… Déjà, qu’il m’arrive de leur dire 2 fois bonjour en leur faisant la bise, certains matins, ceux où je suis vraiment vraiment dans le gaz … quand j’y pense ça a du leur faire bizarre au début, mais ils ont vite compris que j’étais tout simplement au radar entre 8 et 9h du matin, parce qu’ils sont tous super sympas…et que j’adore l’ équipe avec laquelle j’ai travaillé pendant 5 ans. 

Mais voilà, une page se tourne, et je suis obligée de bifurquer vers une autre voie.En corps un truc qui n’était pas vraiment prévu, mais bon ma foi c’est ainsi. 

J’ai aimé travailler avec eux, ça m’a fait plaisir :

de voir évoluer Timmy, de porter un regard bienveillant sur lui, 

de partager des fous rires et de grands moments de complicité avec Anastasia,

d’ avoir appris  à connaitre Aurore,on s’est souvent serré les coudes quand nous étions que les 2 seules femmes de l’équipe, 

de me marrer à l’intérieur en faisant inquiéter notre grand nounours Jean Louis du magasin, 

d’offrir mon plus joli sourire le matin à Eric et Loulou, 

de manger les crêpes de Michael,

d’écouter parler Daniel des vendanges, 

de revoir de temps en temps Robert à la piscine, 

de ne pas vraiment saisir le choix des chansons que nous chante Stef, 

de tenir des raisonnements avec Nicolas, 

d’observer Philippe un chouïa trop rêveur, 

de beaucoup apprécier l’égale bonne humeur de Yannick sachant très bien que ce n’est vraiment pas souvent évident,

d’avoir énormément appris sur l’organisation de l’atelier grâce à John ,sans lui je n’aurais jamais tenu, 

d’avoir de grands moments de solitude quand je remplaçais Coralie, Yannick se marrait car on avait l’impression que je faisais une opération à coeur ouvert tellement j’avais peur de me tromper pour valider les cartes grises. Certes il m’est arrivé de me faire beaucoup de noeuds avec les reprises VO. Mais comme Coralie est super patiente avec moi , je crois qu’elle ne m’en a pas trop voulu, du moins je l’espère car vraiment j’y comprends rien à son poste. 

Je ne vais en aucun cas regretter ces 5 ans, mais par contre ce qui est certain c’est qu’ils vont tous sans exception me manquer. Dans 8 semaines, une page sera tournée, je commence à réaliser, déjà ne penser qu’au présent et l’imprévu en même temps 

Unknown.jpg

10:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)