Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 décembre 2016

Cyrus

7H du matin :

j’ai ouvert la porte du couloir qui mène à la salle à manger 

La première chose que j’ai vue :

Le grand panier vide de mon chien.

Pas de Cyrus à caresser, à qui dire bonjour ce matin.

Pas de Cyrus montant la garde dans le jardin,

Très souvent durant la journée, je jette un œil par la fenêtre. A 4 mois il est tombé dans la piscine. C’est un réflexe que j’ai acquis très vite depuis 10 ans, je suis rassurée, il est là, je le vois, jamais très loin de moi.

De toute façon il était frileux, c’est dedans près de moi que mon gros chours était le mieux

Mais plus jamais, depuis ce matin

Derrière la vitre de la fenêtre, c’est lui que je contemplais,

parce que mon chours a toujours été majestueux, coucher à poser comme un sphinx,

Jamais très loin de nous 4.

Quand on pique niquait, Cyrus se plaçait sur un rocher, et se prenait pour notre garde du corps. On aurait dit un mirador.

Il faut savoir que Cyrus, nous a même suivi à l’arrière d’un pédalo en plein milieu du lac de Matemale…Ce chien a accompagné l’enfance de Guillaume et Charlotte. Sur presque toutes nos photos de vacances, il est là présent. Toujours à nos côtés.

Mais depuis ce matin, je réalise que toute ça, c’est fini

Cyrus n’était pas là ce matin,

Il a accompagné toutes nos joies et nos chagrins

Notre grand chagrin depuis ce matin

IMG_0627.jpg

19:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.