Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 septembre 2014

hein, je fais comment mouaaaaaaaaaaaa ?

jhutfdyoègoihnçput(è-rfgouiç.jpgUn dimanche à partir de 11h, malgré le terne de l’hiver, les rayures de soleil qui tapissent le mur de ma chambre arrivent doucement à me réveiller. Je dois me lever et j’en soupire, le sommeil n’a duré que 180 minutes et des poussières. Je laisse mon homme dormir, je n’ai aucune envie de lui parler, de parler tout court, surtout avec la bouche pâteuse et l’haleine qui va avec…j’avance donc avec difficulté. Je patine dans ma tête et en trainant des pieds dans le couloir jusqu’à la salle à manger. C’est à cet instant précis que la migraine me saisis plus fortement. Le blanc de la nappe est pollué des restes du monde que l’on a refait une bonne partie de la nuit entre potes. Une triste mappemonde s’étale jusqu’aux contours de cette étrange table ronde abandonnée…
Des idées même pas grandes, et leurs conséquences :
les cadavres en verre , une moitié de part de gâteau complètement avachie sur le rebord d’une assiette, et le cendrier en guise de pot pourri. Les utopies, ça commencent en trombe et ça se finit souvent en poussières grises de toute façon… .
Bref, j’ai la tête dans le cul et je dois tout ranger, tout nettoyer et me laver. Chose faite, deux heures et demie plus tard. Maison qui sent bon, cheveux en ordre, et tenue de combat pour le fight comas dans le canapé devant la télé. J’allume ma première clope, car je n’ai presque plus mal à la tête, l’aspirine a fait le job. Eh ben non, parce que ça sonne à la porte, que les chiens aboient, et qu’il faut ouvrir et finir de perdre son peu d’énergie dans l’investissement de trésors de patience. Famille ou amis, on s’en fouit, je n’ai pas envie de décrire les sujets en question, aucun intérêt.
20h, la migraine équipée de la grande question me reprend, comment éviter à 42 ans les poches sous les yeux dès demain lundi ? hein, je fais comment mouaaaaaaaaaaaa ?

22:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Tout simplement : une bise pour ce blog plein de douceur communicative malgré les remous.

Écrit par : Mikel | 01 octobre 2014

merci :)

Écrit par : ellesurlalune | 02 octobre 2014

Les commentaires sont fermés.