Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 mai 2014

Des exemples sans réponse

Exemple d'un certain silence :
programmer un sms destiné à presque tout mon répertoire, la nuit d’une Saint Sylvestre à minuit qui dirait en police arial:
coucou, et Bonne Année à vous les gens qui sont quelque part ailleurs ou tout prêt mais aussi dans mon téléphone.

Exemple d’un grand moment de solitude, là maintenant tout de suite :

Hier, à la question venant d’un grand gaillard de 25 ans amoureux d’une belle jeune femme depuis quelques mois :
-  Dis Marie, toi qui es mariée depuis toujours avec ton mari,  (j’ai moyen apprécié l’adverbe de temps, mais bon, je me suis dit que c’était juste maladroit et qu’il voulait dire pas mal de temps et non pas TOUJOURS, put… d. mer…, je suis restée digne donc, je me suis concentrée sur la fin de la question…):
C’est quoi une relation stable pour toi ?
-  Ben heu, c’est on va dire, le plus possible de respect mutuel, en  plus d'une pointe d’hypocrisie et du sexe, mais surtout beaucoup d’amour .
Bien entendu, vu mon grand âge (42 ans put… d. mer…), quand j’ai prononcé le mot sexe ; le grand dadet n’ a rien trouvé de mieux que de s’étonner. Comme si j’avais dit un gros mot. Il a fait : « Roooo ».
J’ai levé les yeux au ciel et j’ai dit un truc de vieille : « Bizarres vous les jeunes ! « 

Je ne sais pas trop quoi penser, je suis un peu perdue là tout de suite en écrivant ces mots…

kjgo.jpg

21:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.