Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 mai 2011

La maison vide :

Découvrir ensemble la future maison, c’est pour cette raison que maman m’ avait habillée comme si nous étions invités. Me déguiser en enfant sage, c’était le truc de maman quand on devait aller voir quelqu’un ou quelque chose d’important… Puisque c’était là, qu’en général, papa nous prenait en photo.
De l’extérieur, elle n’invitait pas à l’optimisme cette maison cube juchée sur un tas de terre battue. En m’aidant à ouvrir la trop lourde portière de la voiture, pour me rassurer maman m’affirma que bientôt , c’est – à dire dans deux mois, quand les clôtures seront terminées, nous planterions plein de fleurs. On aurait dit qu’elle ne trouvait pas les bons mots pour m’aider à me projeter dans cet avenir synonyme, à cet instant précis, de nouvelle adresse.
La maison vide sentait les travaux, odeur de plâtre et de peinture collant aux murs. Mon petit air triste continuait de scruter le tout, du sol au plafond, et de travers.

C’est en découvrant la lumière qui jaillissait dans la pièce, que j’ai su que je me plairais dans ma nouvelle chambre. En une fraction de seconde, j’ai commencé à adopter ma future antre, entre deux états vagues.
C’est à ce moment précis que ma maman me chuchota à l’oreille, qu’elle avait choisi pour moi le meilleur emplacement.

fauteuil.jpg

22:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.